COMME UN SIGNE

Dans le soir descendant, quand le buvard de la nuit absorbe lentement le restant de lumière, laissant peu à peu la place aux fantômes des choses, je pars dans la lande à la recherche de formes, de courbes entremêlées, sortes d’idéogrammes naturels écrits par le vent .
De ces caractères étranges se forme comme un langage ésotérique dont on croit parfois pouvoir percer le mystère profond.
Dans le futur impénétrable de la nuit restera comme un signe en résonance.

Image27 Image26 Photo04 Image21 Image12 Image28 Image29 Image32 Image35 Image43 Image49bis